Votre panier est vide  Votre compte

Fête de Pâques dans la vision Essénienne

Vision Essénienne de Pâques

 La grande préparation des cendres et du Carême se termine à Pâques, la seconde naissance. Le temps de Pâques incarne la résurrection intérieure, ce moment où l'hiver laisse place au printemps et au renouveau de la Lumière.

 

Le printemps dans l'homme, c'est une étincelle dans l'oeil et tout s'embrasse, tout s'éveille. L'homme est alors éclairé de l'intérieur. Un nouveau corps, un nouveau chemin, de nouvelles forces s'animent. L'homme fleurit à une vie plus grande et sans frontières.

 

C'est le moment de grande transformation. C'est une fête importante où le monde divin et la maîtrise sont célébrés dans l'homme et la nature tout entière, dans l'infiniment grand comme dans l'infiniment petit. Tous ces mystères se déroulent au sein de la nature et ils doivent aussi avoir lieu à l'intérieur de nous. Pour cela, nous vivre en harmonie avec la Mère du monde.

 

La terre se réjouit de porter l'homme qui resssuscite, qui s'unit avec le soleil jusque dans sa vie et les actes. Elle est ainsi fécondée par tout ce qui émane de l'âme de l'homme.

 

Le symbole du Maître Jésus donnant son sang pour le salut de l'humanité représente le coeur aimant uni au soleil spirituel qui fait couler son eau éthérique à travers l'amande du coeur pour opérer un renouvellement, une transmutation, une résurrection.

 

Dans la géométrie sacrée, nous pouvons nous dessiner par 2 cercles. Un cercle du haut représente le principe de l'esprit et le cercle du bas, celui de la matière. Ces 2 cercles formant un 8, s'équilibrent au milieu dans l'amande du coeur, lieu d'échange de pensée et de volonté.

 

De cette forme du 8 nait un courrant, une circulation, un souffle de vie entre l'esprit et la matière.

L'esprit est le vin né des grappes de raisins, du cep de vigne, de couleur rouge comme le sang. " je suis le cep de vigne dans le jardin de Dieu. Je connais toutes les grappes et je suis présent dans chaque raisin. Ma volonté est mon sang et elle anime tout le royaume "

 

La matière est le pain de vie, né du blé qui féconde la terre . " Je suis le pain de vie qui délivre la multitude des cellules de la mort et unit toutes les contradictions dans la réalité de la vie supérieure et de son unité divine "

 

Il y a donc un courant qui va vers le corps et un qui va vers l'esprit et au milieu, un courant qui jamais ne bouge situé dans l'amande du coeur. Ces mystères se trouvent dans le souffle de la vie. C'est ainsi que le mystère de la résurrection est lié à l'archange Raphaël et à l'air plein de lumière.

 

La mort n'est qu'une pensée, une façon de voir et d'entendre le monde, une façon de marcher sur la Mère, une façon d'attraper les choses. La mort n'est qu'une vision.

L'homme a été placé au-delà du jardin et ce jardin était son corps. " Si tu triomphes du gardien à l'épée enflammée alors tu découvriras la vie "La vie est à l'intérieur de l'homme. Là se tient la vie qui ne meurt pas. Alors même quand le corps de l'homme meurt, la vie demeure éternellement dans l'homme.

 
Formation nom de la mere 1 1
 

Date de dernière mise à jour : 19/04/2017